Jeff the Killer (partie 2) : Arrivée dans un nouveau quartier

jeff normal

Jeff Woods, ses parents et son frère Liu venaient d’emménager dans un nouveau quartier. En effet, son père avait obtenu une promotion et il semblait préférable de vivre dans un quartier plus luxueux. La nouvelle maison était très confortable. Jeff (l’aîné) et Liu (le cadet) n’avait pas de raison de se plaindre. Comment ne pouvaient-ils pas l’aimer ?

jeff and liu

Alors que la famille Woods était en train de déballer les cartons, quelqu’un frappa à la porte et la mère de Jeff alla ouvrir.

 » Bonjour, dit la femme, je suis Barbara. J’habite de l’autre côté de la rue. Eh bien, j’espère ne pas vous déranger ! Je venais juste me présenter ainsi que mon fils. « 

Elle se retourna et appela son fils. Très vite, un petit blondinet, plutôt bien habillé, couru à ses cotés.

 » Billy, dit sa mère, ce sont nos nouveaux voisins, dis bonjour.  » Le petit Billy salua rapidement avant de retourner jouer dans sa cour.

« Eh bien, dit la mère de Jeff, il est mignon ce petit garçon ! Je m’appelle Margaret, voici mon mari Peter et mes deux fils : Jeff et Liu. »

Les deux frères se présentèrent chacun leur tour. Barbara décida alors de les inviter à  l’anniversaire de Billy. Jeff et Liu voulaient refuser l’invitation, mais leur mère pris la décision à leur place «Ils seraient ravis de participer à cette fête !»

Lorsque le déballage de carton fut fini, Jeff s’adressa à sa mère. « Maman, pourquoi on doit aller à l’anniversaire de ce gamin ? On le connait même pas. Je sais pas si tu as remarqué, mais je ne suis plus un morveux ! 

-Jeff, répondit sa mère, nous venons d’emménager, nous devons montrer que nous voulons passer du temps avec nos voisins. Donc nous irons à cet anniversaire un point c’est tout ! »

Jeff voulait répliquer, mais ne dit rien, sachant que quand sa mère donnait un ordre, inutile de discuter : il fallait obéir. Il se dirigea vers sa chambre et s’affala sur son lit. Il était assis sur son lit, à regarder son plafond quand tout à coup, il eut un sentiment étrange. Ce n’était pas vraiment une douleur, plutôt une sensation de mal-être inconnu. Il entendit sa mère l’appeler du rez-de-chaussé pour venir prendre ses affaires. Il s’empressa d’obéir.

 Prochaine partie : Premières bagarres

Jeff the Killer (partie 1) : Extrait d’un journal local

Laisser un commentaire

Alexander7siu1oblog |
Agence23h30 |
neobux |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Real-World drug addiction S...
| Lezelping
| Is My Nem