Jeff the Killer (partie 3) : Premières bagarres

randy troy keith

Rappel : Jeff, son petit frère Liu et ses parents viennent d’emménager dans un nouveau quartier. 

Le lendemain, alors que Jeff prenait son p’tit déj’ avec Liu, il ressentit à nouveau ce sentiment étrange. C’était un peu plus fort, une légère douleur. Mais il l’ignora une fois de plus. Quand les 2 frères finirent de déjeuner, ils descendirent jusqu’à l’arrêt de bus. Alors qu’ils étaient assis à attendre le bus, un gamin en planche à roulette sauta à seulement quelques centimètres de leurs genoux. Jeff et Liu firent un bond de surprise et s’écrièrent « Hé ! Qu’est-ce que…? »Le gamin se retourna, prit sa planche dans ses mains et se dirigea vers les deux  frères.

Le garçon semblait avoir 12 ans, soit un an de moins que Jeff.  Il portait une chemise et un jean déchiré. « Bien, bien, bien, dit-il, on dirait qu’on a 2 nouvelles têtes dans le quartier. » Soudain, 2 autres enfants, un maigre et un obèse, coururent à ses côtés. « Comme vous êtes nouveaux dans le quartier, je vais nous présenter. Lui, c’est Keith. » Jeff et Liu regardèrent le garçon maigre. Il avait une vraie tête d’abruti, le cliché de l’acolyte. « Lui, c’est Troy. » Ils regardèrent le garçon obèse. Il semblait ne pas avoir fait de sport de toute sa vie. « Et moi, c’est Randy. Maintenant, je vous explique un truc : pour chaque enfant de ce quartier, pour prendre le bus, il y a une petite taxe à payer…Si vous voyez ce que je veux dire ! »

Liu se leva pour frapper Randy, mais Keith sorti un couteau de sa poche. « Tsss, tsss, tsss, dit Randy,  j’espérais que vous vous seriez montré un peu plus coopératives mais, apparemment, il va falloir utiliser la manière forte. » Il s’approcha de Liu et lui prit son porte-feuille de sa poche. A ce moment là, Jeff ressentit une fois de plus ce sentiment de mal-être étrange. Mais cette fois, c’était vraiment fort. Une sensation de brûlure secoua son corps. Jeff se plia de douleur, puis il se leva. Liu lui fit signe de ne pas se mêler de la bagarre, mais son grand frère l’ignora. Il hurla sur Randy « Ecoute un peu, sale gosse, tu vas rendre son porte-feuille à mon frère immédiatement, sinon…! »

Randy rangea le porte-feuille de Liu dans sa poche et sorti un couteau. « Oh, tu te rebelles ? Sinon quoi ? » Il eu à peine le temps de finir sa phrase qu’il reçu le poing de Jeff dans le nez. Comme Randy essayait de protéger son visage avec ses mains, Jeff lui attrapa le poignet et le cassa. Randy s’effondra et Jeff en profita pour prendre son couteau. Les acolytes de Randy se précipitèrent sur Jeff. Keith essaya de le frapper, mais Jeff esquiva son coup et le poignarda au bras. Keith tomba au sol en hurlant. Pour Troy, Jeff n’eu pas besoin de se servir du couteau : il lui donna un bon coup de poing à l’estomac. Troy s’effondra à son tour et vomit tout son petit déjeuner.

Liu, impressionné par son grand frère, ne pouvait rien faire. Il lui demanda « Ça va, Jeff ? » Jeff ne répondit pas. Ils virent le bus arriver et savaient qu’ils seraient sévèrement punis pour ce qu’ils venaient de faire. Ils partirent alors en courant le plus vite possible. A un moment, en regardant au dessus de leurs épaules, Jeff et Liu purent voire le chauffeur du bus se précipiter vers les 3 garçons blessés. Arrivés à l’école, les 2 frères ne parlèrent de ça à personne. Ils se contentèrent de rester assis, à écouter le prof. Liu pensait que son frère voulait juste ce battre, mais Jeff savait que c’était autre chose. Ce sentiment, il savait au plus profond de lui-même à quel point il était puissant et dangereux. Ce n’était pas une simple envie passagère. C’était le désir de torturer, de tuer, de faire hurler. Bien qu’il ne sache pas pourquoi, Jeff ne pouvait s’empêcher d’apprécier ce sentiment. Il pensait que ce sentiment partirait dans quelques instants. Il le laissa de côté durant toute la journée.

En rentrant chez lui, Jeff passa devant l’arrêt de bus et se dit qu’il ne pourrait sans doute plus jamais le prendre. Mais quand il repensa à ce qu’il avait fait, il était heureux. Quand il arriva chez lui, ses parents lui demandèrent comment s’était passé sa première journée dans sa nouvelle école. Sourire aux lèvres, Jeff répondit d’une voix inquiétante « C’était une journée merveilleuse ! »

Prochaine partie : Malentendu et arrestation.

Partie précédente : Arrivée dans un nouveau quartier

Laisser un commentaire

Alexander7siu1oblog |
Agence23h30 |
neobux |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Real-World drug addiction S...
| Lezelping
| Is My Nem